Catégories

Comment traiter les remontées capillaires ?

Comment traiter les remontées capillaires ?

Les questions d’humidité peuvent devenir problématiques si elles ne sont pas traitées rapidement. Mais saviez-vous qu’il existe différentes sources d’humidité et que la méthode pour les réparer est différente selon le cas ? Si l’origine est une infiltration d’eau, il faut veiller à l’étanchéité des murs extérieurs et s’il s’agit de remontées capillaires, il faudra entamer d’autres traitements. Zoom sur les méthodes de traitement des remontées capillaires.

Quels sont les signes de remontées capillaires ?

Pour reconnaître si l’humidité dans votre maison est due à des remontées capillaires, vous pouvez vous appuyer sur des signes visibles. En effet, en premier lieu, vous pouvez repérer des tâches noirâtres qui apparaissent à la base de vos murs. Vous pouvez aussi constater que votre papier peint se décolle ou encore que vos murs sont humides lorsque vous posez votre main dessus.

A lire aussi : Les avantages de travailler en intérim

Les remontées capillaires entraînent aussi avec elle la formation de salpêtre sur vos plaques de plâtre, de moisissures sur vos murs ou encore des champignons. Ces éléments trouvent en effet un milieu favorable pour leur prolifération dans cet environnement humide. Étant fortement nocifs pour des occupants de la maison, il faudra remédier à la situation pour votre santé.

A lire en complément : Les avantages du team building en entreprise

Quelle est l’origine des remontées capillaires ?

Les remontées capillaires trouvent leur origine, comme leur nom l’indique, par des remontées d’eau qui viennent de la nappe souterraine. C’est pourquoi vous verrez d’abord apparaître les tâches dans la zone basse de votre mur contrairement à une infiltration d’eau qui est plutôt identifiable par des tâches en haut des murs.

La raison est que l’eau contenue dans le sol va pénétrer le mur par voie capillaire car ce dernier ne présente pas un système d’étanchéité adéquat. Si votre habitation a plus de 20 ans, effectivement, ce système n’était pas encore une pratique courante à l’époque. Aussi, il vous faudra vérifier si l’humidité à laquelle vous faites face provient de remontées capillaires.

Quelles sont les méthodes de traitement des remontées capillaires ?

Il existe deux principales méthodes pour traiter les remontées capillaires : l’injection des murs et la méthode de sciage ou saignée murale. La première méthode est la plus préconisée en raison de sa facilité à mettre en place. En effet, il s’agit de pulvériser le mur d’une barrière hydrofuge. Cette barrière est composée d’une résine qui va être injectée dans des trous que vous allez forer à la base de votre mur. Il existe différents produits hydrofuges sur le marché pour que vous puissiez réaliser cette opération vous-même.

D’un autre côté, la méthode de la saignée est plus complète lorsque vous faites la rénovation intégrale de votre bâtisse. Elle consiste à poser une membrane d’étanchéité le long du mur. Cette membrane peut être fabriquée en caoutchouc, film DPC, en bitume… A cet effet, le mur doit être décaissé puis maçonné de nouveau. Pour ce genre de travaux lourds, il serait mieux avisé de se faire aider par un professionnel afin de sécuriser les fondations de l’habitation. Les experts procéderont mètre par mètre pour garantir les résultats à savoir plus de remontées capillaires.

Articles similaires

Lire aussi x