Catégories

Financer votre formation professionnelle : les options gratuites et payantes à connaître

Financer votre formation professionnelle : les options gratuites et payantes à connaître

Investir dans l’éducation est une valeur sûre pour l’avenir. Pourtant, le coût des formations professionnelles reste un obstacle pour beaucoup. Il existe cependant plusieurs voies de financement, gratuites ou payantes, qui méritent d’être explorées. Qu’il s’agisse de fonds publics, d’organismes de formation, d’entreprises, de prêts étudiants ou de financements personnels, ces options offrent une multitude de possibilités pour ceux qui souhaitent se former. Cet article se concentrera sur ces différentes options, en détaillant leurs avantages et leurs inconvénients, afin d’aider les lecteurs à identifier la meilleure façon de financer leur formation professionnelle.

Se former pro : un atout pour réussir sa carrière

Se former professionnellement est un investissement qui peut offrir de nombreux avantages. Une formation professionnelle améliore les compétences et la connaissance des travailleurs dans leur domaine de spécialisation, ce qui augmente leurs chances d’être promus ou d’accéder à de nouveaux postes. Une formation bien choisie permet aux salariés de rester au fait des dernières tendances et développements technologiques en matière d’innovation, ce qui les rend plus attractifs pour les employeurs.

A voir aussi : Les clés d'une formation efficace pour les startups

Se former régulièrement permet aussi aux travailleurs de développer des compétences transférables vers différents domaines. Par exemple, les compétences acquises dans le cadre d’une formation en gestion peuvent être appliquées non seulement en entreprise mais aussi dans le milieu associatif ou politique.

Une formation professionnelle offre la possibilité de l’apprentissage tout au long de sa carrière. Cela assure que non seulement on se perfectionne continuellement mais aussi qu’on adapte ses connaissances à l’évolution du marché du travail. De cette manière, on s’assure ainsi un avenir durable avec des perspectives professionnelles toujours solides.

Lire également : Le DevOps est en plein essor

formation professionnelle

Formation gratuite : les bons plans à connaître

Le financement d’une formation professionnelle peut être un frein pour de nombreux travailleurs. Heureusement, il existe plusieurs options gratuites pour financer sa formation professionnelle.

Il faut savoir que certains salariés peuvent bénéficier de la période de professionnalisation. Ce dispositif permet aux salariés en CDI et avec une ancienneté minimum dans l’entreprise de 6 mois, ainsi qu’à ceux qui ont un CDD ou des contrats temporaires spécifiques (contrat initiative emploi par exemple) sous certaines conditions. Cette période leur donne accès à une formation tout en continuant à percevoir leur salaire habituel.

Une autre option gratuite consiste à utiliser son compte personnel de formation (CPF). Le CPF est un compte individuel mis en place par le gouvernement français qui permet aux travailleurs d’accumuler des heures chaque année afin d’accéder ensuite gratuitement à des formations reconnues par l’État. Tous les salariés ont droit au CPF dès lors qu’ils sont employés en France et âgés de plus de 16 ans.

Certains demandeurs d’emploi peuvent aussi bénéficier du Plan Régional Qualification Emploi (PRQE), proposé par Pôle Emploi. Celui-ci offre des formations qualifiantes entièrement gratuites pour aider les personnes sans emploi à retrouver rapidement du travail.

Ces options gratuites offrent aux travailleurs toutes sortes d’autres possibilités pour se former sans avoir besoin de se ruiner financièrement. Le choix dépendra de chaque situation personnelle.

Formation payante : comment investir intelligemment

Il peut arriver que ces options gratuites ne soient pas suffisantes pour financer la formation professionnelle souhaitée. Il existe alors des options payantes, qui peuvent parfois offrir des avantages intéressants.

La première solution consiste à se tourner vers les organismes de formation privés. Ces derniers proposent souvent des formations sur mesure et personnalisées en fonction du budget et de l’emploi du temps de chaque travailleur. C’est une excellente option pour ceux qui cherchent une formation spécifique ou un accompagnement individualisé.

Il est aussi possible d’utiliser le crédit d’impôt pour la formation professionnelle (CIF). Ce dispositif permet aux salariés de bénéficier d’un crédit d’impôt équivalent au coût total de leur formation professionnelle. Cette solution est accessible uniquement aux salariés en CDI, avec deux ans minimum dans l’entreprise.

Le Fonds Paritaire de Sécurisation des Parcours Professionnels (FPSPP) propose aussi une alternative intéressante : il permet aux entreprises disposant d’un certain nombre d’employés, ainsi qu’à leurs salariés individuellement, de financer leur projet professionnel via son plan 2019-2022 nommé ‘Pro-A’. Ce plan met en place plusieurs actions telles que la préparation opérationnelle à l’emploi collective ou individuelle et le congé pro-individuel par exemple.

Si vous êtes indépendant ou micro-entrepreneur, vous pouvez bénéficier du fonds d’assurance-formation (FAF), un organisme qui offre une aide financière spéciale pour les travailleurs indépendants. Cette aide peut prendre la forme d’une prise en charge partielle ou totale des frais de formation.

Il existe un grand nombre d’options pour financer sa formation professionnelle, que ce soit gratuitement ou moyennant finances. À chacun de choisir l’option qui convient le mieux à ses besoins et à son budget.

Financer sa formation : comment faire le bon choix

Avant de se lancer dans le choix d’une option, pensez à bien connaître les critères qui sont à prendre en compte pour faire un choix éclairé.

Le premier critère est le coût total de la formation professionnelle. Il ne faut pas seulement prendre en compte les frais directs liés à la formation elle-même, mais aussi ceux liés au transport ou aux éventuels logements si la formation est loin du domicile.

Le deuxième critère concerne les conditions d’admission et les prérequis. Certaines formations ont des exigences particulières quant au niveau d’études antérieures ou encore une expérience professionnelle minimum requise. Pensez à bien vous informer sur ces conditions avant toute décision.

Le troisième critère important est celui portant sur la qualité et la reconnaissance de l’organisme dispensant cette formation professionnelle. En effet, privilégier une institution reconnue par son secteur professionnel offre plus d’avantages lorsqu’il s’agit notamment de trouver un travail après avoir suivi la formation que vous avez choisie.

Pensez à bien prendre en compte la durée des formations, notamment si elles sont longues et intensives.

Il existe plusieurs options intéressantes pour financer sa formation professionnelle, qu’elle soit gratuite ou payante. Toutefois, le processus doit être pris avec sérieux car cela peut impacter votre avenir professionnel ainsi que vos finances personnelles.

Articles similaires

Lire aussi x