Catégories

Qu’est-ce qu’un Business Developer ?

Qu’est-ce qu’un Business Developer ?

De nos jours, un business developer et ses compétences multiples sont de plus en plus recherché par les entreprises.

En interne ou en externe, le business developer joue un rôle primordial dans une entreprise. Il participe à la conception et la réalisation d’un business plan sur le court et long terme. Pour cela, il doit gérer de front plusieurs missions.

A lire en complément : CV efficace : 5 astuces clés pour une candidature qui marque

Le rôle et les missions du business developer

Le business developer, aussi appelé biz dev, travaille en étroite collaboration avec les dirigeants ainsi que toutes les équipes (marketing, financière…) de l’entreprise pour en maîtriser le fonctionnement et les besoins de celle-ci.

Après une étude de marché approfondie, il se charge de construire le business plan pour optimiser les finances de l’entreprise. Mais aussi de mettre en œuvre un plan de développement stratégique en trouvant de nouveaux leviers de croissance, projets commerciaux et en négociant de nouveaux accords.

A découvrir également : Comment augmenter ses revenus de chez soi ?

Sa mission est d’apporter des solutions et des projets nouveaux, en dénichant de nouveaux clients ou produits, mais également grâce à une stratégie marketing et une communication bien rodée.

Enfin, il joue aussi le rôle de contrôleur pour s’assurer que toutes les opérations se déroulent selon la stratégie définie pour atteindre les objectifs fixés.

Il doit également s’assurer de la satisfaction des grands clients de l’entreprise pour les conserver.

Quelles perspectives d’évolutions pour un business developer ?

Ayant acquis de nombreuses compétences et en étant au cœur du fonctionnement d’une entreprise, les évolutions de carrière sont multiples pour un business developer.

Par exemple, si un biz dev atteint ses objectifs tout en faisant progresser ses équipes, il peut se diriger vers un poste de management comme head of sales.

Si toutefois le business developer préfère les relations clients et la gestion de gros comptes, il peut se diriger vers un poste de key account manager.

Si c’est l’organisation d’équipes, les chiffres et les objectifs qui l’attire, il peut devenir sale opérateur.

En revanche, si c’est l’évolution, la création et la recherche qui l’intéresse, il peut s’orienter vers un poste de chef de projet innovation.

Quel est le salaire pour un business developer ?

Pour un biz dev au profil junior, le salaire se situe en moyenne entre 2 700 € et 3 500 € par mois avec une part variable pouvant aller jusqu’à 12 000 € par an.

Après 5 ans d’expérience en tant que business developer, la rémunération de l’emploi se situe aux alentours de 4 100 à 8 400 € par mois, avec une part variable plus importante.

Quelles qualités et compétences pour être biz dev ?

Le métier de business developer requiert de nombreuses compétences, puisque son rôle est varié au sein de l’entreprise. D’abord, il faut maîtriser sur le bout des doigts le monde des affaires et des entreprises. Être curieux et ne pas hésiter à actualiser ses connaissances.

Un business developer a besoin de talents liés à la vente, comme la prospection commerciale, la négociation ou encore la mise en valeur des produits…

Ensuite, un biz dev doit être bon communicant avec des compétences managériales pour pouvoir gérer et accompagner ses équipes qui lui permettront de mener à bien son business plan.

Enfin, il faut posséder un esprit de conquête, innovateur et rigoureux, mais également de la créativité, une capacité d’écoute, d’analyse et de déduction.

Les différentes méthodes de prospection pour un business developer

Pour un business developer, la prospection est une étape cruciale pour trouver de nouveaux clients et développer son entreprise. Il existe plusieurs méthodes de prospection, chacune avec ses avantages et inconvénients.

Cette méthode consiste à contacter des prospects par téléphone afin de leur présenter les produits ou services proposés par l’entreprise. Elle permet d’obtenir rapidement des résultats grâce à sa rapidité d’exécution. Elle peut être mal perçue si le prospect se sent harcelé.

L’e-mailing consiste en l’envoi massif d’e-mails aux prospects pour leur présenter les produits ou services proposés par l’entreprise. Cette méthode est peu coûteuse mais nécessite une bonne connaissance du public cible pour éviter que les e-mails ne soient considérés comme du spam.

Avec la montée en puissance des réseaux sociaux, il devient indispensable pour un business developer de s’y positionner afin de toucher une audience plus large. Les réseaux sociaux tels que LinkedIn ou Twitter sont particulièrement adaptés au monde professionnel.

Cette technique consiste à aller directement voir les clients potentiels dans leurs locaux ou directement chez eux. Elle permet de créer un contact direct avec le prospect mais peut être très chronophage et peu rentable dans certains cas.

C’est aussi une méthode très efficace qui offre la possibilité aux entreprises d’exposer leurs produits ou services lors d’un événement professionnel. Les salons professionnels permettent de rencontrer directement des prospects et de se faire connaître auprès du public cible.

Cette méthode est la plus ancienne mais reste l’une des plus efficaces. Elle consiste à faire en sorte que les clients actuels parlent positivement de l’entreprise à leur entourage, afin d’obtenir une recommandation et ainsi toucher un public nouveau.

Toutes ces méthodes ont leurs avantages et inconvénients, il ne tient qu’au business developer de choisir celle qui conviendra le mieux à son entreprise et à sa clientèle.

Les outils et techniques pour réussir en tant que business developer

Le rôle du business developer ne se limite pas à la prospection, il doit aussi savoir utiliser des outils et techniques pour réussir son métier. Voici quelques-uns des outils les plus efficaces pour un business developer.

C’est l’un des outils les plus importants pour tout business developer. Le CRM permet de centraliser toutes les informations relatives aux clients et prospects afin d’avoir une vue d’ensemble sur leur historique avec l’entreprise. Il facilite aussi la communication interne en permettant aux commerciaux de partager leurs notes.

Cet outil permet d’automatiser les campagnes emailing en fonction du comportement du prospect ou client. Par exemple, envoyer un e-mail personnalisé après le téléchargement d’un livre blanc. Cela peut aider à maintenir une relation privilégiée avec le prospect ou client.

Pour réussir en tant que business developer, il faut établir un lien privilégié avec eux tout en faisant connaître sa marque et ses produits/services auprès d’une audience plus large.

Cet outil permet de suivre le comportement des visiteurs sur un site web et d’analyser les données collectées. Cela peut aider à comprendre comment les prospects trouvent l’entreprise, ce qui attire leur attention ou les fait fuir, ainsi que la façon dont ils interagissent avec l’entreprise en ligne.

Le growth hacking est une technique qui consiste à développer rapidement sa clientèle grâce à des techniques innovantes. Il s’agit souvent de méthodes peu coûteuses mais très efficaces pour attirer davantage de clients potentiels vers son entreprise. Beaucoup d’affaires ont réussi à connaître une croissance rapide grâce au growth hacking.

Être business developer ne se résume pas uniquement à avoir des compétences commerciales fines et capables de trouver de nouveaux clients : il doit aussi savoir utiliser les outils modernes pour maximiser ses chances de succès dans un environnement commercial dynamique et complexe.

Articles similaires

Lire aussi x