Catégories

Les différentes spécialisations du métier d’infirmier

Les différentes spécialisations du métier d’infirmier

La possibilité de se spécialiser est l’un des premiers atouts de la profession d’infirmier. C’est aussi un excellent moyen pour se perfectionner dans plusieurs domaines. Dans certains cas, une spécialisation est d’ailleurs indispensable en fonction du public ciblé et du degré de technicité demandé. Voici quelques spécialisations du métier d’infirmier.

Spécialisez-vous en puériculture

En tant qu’infirmière, vous pouvez découvrir le métier d’infirmière puéricultrice lors d’une spécialisation. Ce professionnel s’occupe d’un public âgé de 0 à 15 ans. Il donne des conseils autour de la parentalité et participe à la protection de l’enfance. Ces infirmiers spécialisés en puériculture exercent dans un centre de PMI, à l’hôpital, dans les maternités ou au sein des crèches et des garderies. Ils collaborent, entre autres, avec les pédiatres et conseillent les parents sur les gestes à adopter avec leur nourrisson lorsqu’ils sortent de la maternité.

A découvrir également : Comment écrire une lettre de motivation

Une infirmière puéricultrice est aussi tenue de sensibiliser et d’éduquer les enfants sur l’importance de l’hygiène corporelle. Elle participe aussi à certaines visites médicales.

Selon le type de spécialisation choisie, la formation peut s’effectuer sur une durée allant de 12 à 24 mois. Cependant, pour pouvoir intégrer un centre de formation de puériculture, il est nécessaire de passer un concours et d’être titulaire d’un diplôme d’État. En ce qui concerne le concours, il se déroule en trois étapes. Vous serez soumis à un questionnaire, à des tests psychotechniques et à une étude de cas.

A découvrir également : Les opportunités professionnelles avec un permis de conduire

Les infirmiers de bloc opératoire

Un infirmier de bloc est chargé de prendre soin du patient, de la salle opératoire à la salle de surveillance. Il collabore avec le chirurgien et occupe une place d’auxiliaire durant toute l’intervention.

Un infirmier de bloc opératoire accueille le patient, vérifie le matériel chirurgical ou d’examen et assiste le médecin pendant l’opération. Il donne aussi les instruments après les avoir contrôlés. Il rédige également les transmissions pour les prélèvements qui partent en laboratoire ainsi que les fiches opératoires.

Pour exercer dans ce domaine, vous devez obtenir un diplôme de spécialisation. Pour l’obtenir, vous pouvez passer par un concours ou demander la Validation des Acquis d’Expérience. Le concours consiste à passer 2 épreuves, à savoir une épreuve écrite et une épreuve orale. La formation pour devenir infirmier de bloc opératoire quant à elle se suit pendant 870 heures autour de 32 axes principaux tels que l’équipement médical, les infections nosocomiales et la prise en charge des patients. La formation englobe des stages obligatoires qui se déroulent dans plusieurs services comme celui dédié à la chirurgie viscérale ou à la chirurgie réparatrice.

infirmière de bloc

Les infirmiers cliniciens

Les infirmiers cliniciens sont titulaires d’un doctorat ou d’une maîtrise en sciences infirmières. Ils ont des compétences et des connaissances approfondies et possèdent une expérience pointue dans une spécialité clinique. Ils peuvent travailler en gérontologie, en cardiologie ou encore en oncologie.

Au niveau du patient par exemple, une infirmière clinicienne se charge de l’évaluation des complications et des risques, mais elle s’occupe aussi des interventions thérapeutiques diverses et de la coordination et planification des soins.

Pour se spécialiser dans ce domaine, il est essentiel de détenir un baccalauréat et un diplôme d’infirmier. Vous devez aussi aimer le travail en équipe et faire preuve d’initiative.

Articles similaires

Lire aussi x