Catégories

Comment gérer les congés estivaux efficacement ?

Comment gérer les congés estivaux efficacement ?

Vous rencontrez souvent des soucis à l’approche des congés estivaux ? Découvrez nos conseils pour éloigner tout stress à la venue de cette période.

Organisation d’entreprise : conseils pour bien gérer les congés estivaux

A lire en complément : Architecte d'intérieur : comment présenter sa candidature ?

Former le personnel, faire un suivi de la production, régler les salaires etc. autant de missions qui incombent au service RH. Et si la majorité d’entre elles se font tout au long de l’année et deviennent des tâches habituelles, la gestion des congés estivaux fait partie des responsabilités qui exigent une grande application quant à son organisation. Pour rappel, la période estivale fait référence à la saison à laquelle les salariés ont droit à un congé minimale de 12 jours ouvrables. D’un côté, la période de référence correspond à la période où le salarié fait l’acquisition de ses jours de congés payés. Utile pour garder une bonne productivité, misez sur une gestion des congés bien rodée est donc indispensable.

Anticiper les congés d’été : une initiative concrète

A découvrir également : Quelles sont les études pour devenir médecin anesthésiste ?

Gérer c’est prévoir et miser sur l’anticipation des congés d’été est une décision performante pour assurer une organisation de chef des départs en vacances. La première solution d’anticipation est d’imposer une période de congé pour l’entreprise entière. D’une durée allant de 10 à 15 jours pendant la période estivale, l’idée est de permettre à tous les employés de partir ensemble en congé payé. Ainsi, les activités de l’entreprise seront mises en standby le temps de ce délai. Imposé par l’employeur, sans besoin de consulter ses subordonnés, le congé annuel se doit d’être choisi avec attention pour que cette absence n’impacte pas sur le chiffre d’affaires.

Si le congé annuel n’est pas avantageux pour l’entreprise, misez sur un planning partagé est une option tout aussi intéressante. Au travers d’un outil qui permet de poser ses vacances en ligne, chaque employé pourra fixer ses congés à l’avance de sorte à partir en congé par tour. Cette méthode permettra aux supérieurs d’avoir une vue d’ensemble sur les périodes d’absence de chacun de ses collaborateurs et de manager son service en fonction des cas. Par ailleurs, pour éviter tous désaccords entre travailleurs, l’employeur pourra adopter une prérogative sur l’ordre de départ pouvant être basée sur l’ancienneté, la situation familiale ou les vacances scolaires pour les salariés parents.

Planifier au mieux

Rien de plus apaisant que de partir en vacances l’esprit léger ! Pour être en mesure de bénéficier de cette sérénité, il est toujours important de planifier au maximum afin que l’absence n’impacte pas sur le bon déroulement des activités de l’entreprise. Dans le cadre d’un congé annuel, apposez un service de permanence qui permet d’assurer un service minimum même en l’absence de plusieurs collaborateurs simultanément. D’un côté, que ce soit pour le chef d’entreprise que pour les employés, donner la possibilité de déléguer les tâches urgentes permet de garder le cap sur ses responsabilités le temps de quelques jours. À cet effet, il sera requis de réaliser une passation pour prévoir une transition sur une durée limitée, et assurer que son bras droit puisse comprendre les missions qui lui incombent durant l’absence.

Congés payés : que dit la loi ?

Le congé peut être à l’origine de certains différends entre l’employeur et les salariés et dans de tels cas, se référer à la loi est la meilleure des solutions. Voici quelques points prévues par la législation du travail en vigueur pour éviter toutes mésententes :

  •         L’employeur est en droit d’imposer les dates de congé de ses collaborateurs sauf si une convention collective ou un contrat spécifique à ce sujet a été ratifié par les deux parties.
  •         Le salarié doit obligatoirement prendre au moins 12 jours consécutifs de congé entre le 1er mai et le 31 octobre.
  •         Il n’est pas possible de prendre un congé annuel en une seule fois d’une durée allant au-delà de 24 jours ouvrables.

Articles similaires

Lire aussi x