Catégories

Sous quel statut entreprendre ?

Sous quel statut entreprendre ?

Lorsque l’on envisage de démarrer une entreprise, il est important de choisir sous quel statut l’on veut démarrer. Ce choix est assez complexe à faire parmi les différents statuts d’entreprise qui existent. Lisez cet article pour tout découvrir sur le statut du portage salarial.

Pourquoi opter pour le statut du portage salarial ?

Avant toute chose, il urge de dire ce que c’est que le portage salarial. L’on entend par portage salarial, une relation contractuelle tripartite entre l’entrepreneur, le MITC (fournisseur/employeur) et l’entreprise cliente.

Lire également : Réussir une négociation commerciale : comment y arriver ?

Le but d’un tel emploi est d’apporter une solution qui se trouve entre le statut d’indépendant et celui de salarié. En effet, l’entrepreneur aura à choisir ses clients et négocie ses propres tarifs, sans l’intervention de la compagnie de portage. Pour plus d’informations sur le sujet, vous pouvez faire des recherches.

Il faut noter que la relation tripartite implique deux contrats. Il s’agit en premier lieu d’un contrat de travail entre l’entrepreneur et l’entreprise de portage. Il s’agit ensuite d’un contrat de prestation de services entre l’entreprise cliente et l’entreprise de portage.

A lire en complément : Le bus : un transport confortable et rapide

En tant qu’entrepreneur, vous aurez donc à exécuter un service pour le compte de l’entreprise sans être engagé. En terme plus clair, vous aurez à rechercher et à négocier des missions avec les entreprises clientes. Votre négociation englobe les modalités d’exécution, de la durée et des prix de la mission.

Une fois les négociations conclues, il adresse par la suite à une entreprise salariale avec laquelle il signe un contrat de travail. Dès cet instant, il devient salarié et bénéficie de la protection sociale de ce statut. En contrepartie, il verse une partie du chiffre d’affaires à la société de portage sous forme des frais de gestion.

Au vu de tout cela, opter pour le portage salarial offre aux professionnels la flexibilité d’un indépendant et la sécurité d’un salarié. En plus de cela, il permet à un entrepreneur de démarrer son activité sans prendre assez de risques.

Par ailleurs, ces autres avantages sont entre autres :

  • Économie de temps et des efforts ;
  • Liberté du travailleur indépendant ;
  • Sécurité d’un employé ;
  • Entreprise sans risques.

Quel statut juridique faut-il choisir pour son entreprise en tant qu’entrepreneur ?

Au nombre des quatre statuts juridiques pour les entreprises qui existent, un seul vous conviendrait le mieux en tant qu’entrepreneur. Il est question de l’entreprise individuelle. En effet, les entreprises individuelles sont la forme juridique la plus courante pour les petites entreprises. Cela s’explique par plusieurs raisons.

Tout d’abord, sur le plan de la fiscalité, une entreprise individuelle possède une fiscalité de passage. L’entreprise elle-même ne produit pas de déclaration de revenus. Mis à part cela, sur le plan de la responsabilité, le propriétaire de l’entreprise individuelle à une responsabilité personnelle illimitée pour toute responsabilité encourue par l’entreprise. Pour atténuer ce risque, vous pouvez faire recours à une assurance et des contrats solides.

Par ailleurs, sur le plan de la formation, l’entreprise individuelle est la façon la plus simple de faire des affaires. Les coûts de création d’une entreprise individuelle sont très faibles et demandent très peu de formalités. 

Pour conclure, faire le choix du statut juridique d’une entreprise individuelle vous profite plus en tant qu’entrepreneur. Vous avez la facilité d’établir un bon marché. En tant que jeune entrepreneur, vous avez le contrôle absolu sur votre entreprise.

Toutefois, ne perdez pas de vue que ce statut juridique aura à également des inconvénients. En réalité, en tant que propriétaire, vous avez une exposition personnelle illimitée au risque. Ce qui veut dire que vous êtes responsable de toutes les inquiétudes de l’entreprise. En plus de cela, généralement, les investisseurs n’investissent pas dans une entreprise individuelle. 

Articles similaires

Lire aussi x