Catégories

Comment travailler dans le digital ?

Comment travailler dans le digital ?

Près de 740 000 collaborateurs travaillent désormais dans le secteur des technologies numériques en France (avec une augmentation de 10% des taux d’embauche entre 2017 et 2016). C’est-à-dire si le secteur est un transporteur ! Le nombre de postes à pourvoir continue d’augmenter, avec des profils très variés tant en termes de compétences que de champ d’action : big data, intelligence artificielle et commerce électronique.

Un secteur en expansion

En 2018, 81% des entreprises positionnées dans le secteur numérique (regroupées sous les « Entreprises du Services du Numérique » ou « ESN ») ont enregistré une augmentation du chiffre d’affaires.)

A découvrir également : Les bienfaits de l'apprentissage pour les jeunes

La demande de spécialistes numériques a augmenté ces dernières années. Les possibilités d’emploi ne manquent pas, mais les recruteurs font souvent face à une pénurie de talents.

Avec l’avènement de tous les profils numériques, différents profils sont recherchés : développeurs web ou mobiles, graphistes, concepteurs UX/UI, éditeurs, gestionnaires de communauté, experts en référencement ou marketing.

A découvrir également : Comment justifier le choix d'une formation ?

Dans cet article, nous vous proposons de découvrir les emplois les plus recherchés actuellement sur le marché du travail ainsi que les compétences requises.

Les 14 métiers de marketing numérique les plus recherchés

  1. Le stratège SEO
  2. Le pirate de croissance
  3. Le Responsable des médias sociaux
  4. Le stratège du contenu
  5. Le concepteur UX
  6. Gestionnaire de marketing par e-mail
  7. Gestionnaire de projet web mobile
  8. Le gestionnaire CRM
  9. Responsable éditorial Web
  10. Le Data Scientist
  11. Gestionnaire des relations publiques et de la sensibilisation numériques
  12. Gestionnaire de médias payants
  13. Responsable du commerce électronique
  14. Gestionnaire d’affiliation

1. Le stratège SEO

Le stratège SEO est un spécialiste du référencement. Sa mission principale est d’améliorer le positionnement d’un site web dans les moteurs de recherche de résultats sur certains mots-clés spécifiques.

Son objectif principal est d’augmenter la visibilité du site afin de générer du trafic qualifié, ce qui améliore également le taux de conversion des prospects. En conséquence, SEO Strategist participe au développement du portefeuille de clients. Il peut travailler au sein d’une agence ou directement pour un client en tant que freelance.

Pour mener à bien sa mission, le stratège SEO effectue un audit du site afin de déterminer son positionnement. Après avoir obtenu toutes les informations nécessaires, il compare ces résultats avec ceux des concurrents afin de proposer une meilleure stratégie de référencement.

Pour optimiser le référencement du site, il assure un suivi constant pour être informé des innovations techniques en termes de SEO. Le stratège SEO a donc une double compétence : marketing et technique.

Le salaire du stratège SEO dépend de certains paramètres, tels que la taille de l’entreprise et son statut (indépendant ou salarié).

Rémunération brute annuelle moyenne : entre 30K € et 70K €.

2. Le pirate de croissance

Growth Hacker est de plus en plus demandé dans les domaines de l’informatique et du marketing numérique. Ce spécialiste du webmarketing est activement engagé pour augmenter la croissance de l’entreprise en assurant une plus grande visibilité autour des produits et services offerts.

Ainsi, il doit maîtriser un certain nombre d’outils numériques pour atteindre ses objectifs. Étant donné que sa mission principale est d’augmenter le nombre de visiteurs ou de prospects, elle doit également disposer d’une solide base technique et marketing.

Les principales tâches d’un pirate de croissance sont l’acquisition de lead, l’activation, la rétention, l’engagement et la monétisation.

Pour atteindre ses objectifs, le Growth Hacker doit étudier de près les caractéristiques des produits ou services, lui permettant de mettre en œuvre une stratégie efficace.

Élément clé de la stratégie de marketing et de communication de l’entreprise, le Growth Hacker doit maîtriser un certain nombre de compétences en développement web et référencement, mais aussi en psychologie sociale et SMO (Social Media Optimization).

En termes de salaire, la rémunération d’un hacker de croissance dépend souvent de l’entreprise qui le recrute et du nombre d’années d’expérience. Cependant, le salaire annuel d’un débutant varie généralement entre 25€ et 30 k€ par an.

Rémunération brute annuelle moyenne : de 35K € (junior) à 60-80K € (senior).

3. Le Responsable des médias sociaux

Le Social Media Manager est l’un des éléments phares de toute stratégie de communication numérique. Il est responsable de la gestion des réseaux sociaux sur lesquels l’entreprise (ou marque) pour laquelle il travaille est présente. Pour ce faire, il doit être capable d’identifier son noyau cible.

C’ est pourquoi l’une de ses nombreuses missions est de trouver le ou les réseaux sociaux les plus pertinents. Le responsable des médias sociaux doit être curieux afin d’atteindre les objectifs fixés.

Il assure une montre permanente pour rester toujours en phase avec les nouvelles et les tendances du web. C’est en quelque sorte « l’interface » entre les internautes et l’entreprise. Personne de contact de choix, il est obligé d’interagir avec les membres de la communauté et d’animer les différentes plateformes de communication (réseaux sociaux, blogs, forums).

Le travail de Social Media Manager exige une parfaite maîtrise de la langue française et un certain esprit de synthèse. Il doit être réceptif et répondre présent lorsqu’il est sollicité par la communauté. Avoir des compétences SEO peut être un plus.

Le salaire annuel brut moyen d’un responsable des médias sociaux est généralement compris entre 40 000€ et 50 k€.

4. Le stratège du contenu

Le stratège de contenu est responsable de la création et de la gestion du contenu en ligne pour une entreprise. C’est à lui que le choix du contenu à publier, dans le respect de la stratégie de communication mis en place.

Le travail de Content Strategist est devenu particulièrement indispensable puisque la plupart des entreprises d’aujourd’hui ont entamé leur transition numérique. Des stratégies de marketing et de communication sont en cours d’élaboration sur le Web.

Cette profession exige de bonnes qualités éditoriales et une bonne maîtrise de la langue française. Le stratège du contenu doit avoir des compétences SEO (SEO) et régulièrement animer le site web de l’entreprise pour laquelle il travaille.

Il doit également avoir une excellente culture générale, maîtriser le web et être conscient des derniers développements. Pour cela, il faut ajouter qu’il est également nécessaire de connaître les langages HTML/CSS et PHP.

Le salaire annuel brut moyen d’un stratège de contenu est calculé en fonction du nombre d’années d’expérience. Il peut être estimé entre 25k€ et 75k€ brut par an.

5. Le concepteur UX

L’ approche centrique/conviviale est maintenant au cœur des stratégies de création et de conception de sites Web, d’où la forte demande pour UX Designer ou « Experience User Designer ».

Spécialiste de l’ergonomie et du design, ce créatif sait prendre en compte les besoins des consommateurs pour toujours mieux répondre aux objectifs de son entreprise. Sa mission : attrayante et continuellement améliorer la qualité de l’expérience vécue par les utilisateurs d’un site web.

Le spécialiste UX (expérience utilisateur) est responsable de réaliser des interfaces simples en se mettant dans la peau de l’internaute afin de mieux comprendre ses besoins réels. La plupart du temps, il travaille en synergie avec les concepteurs, les programmeurs web et, plus généralement, les chefs de projet.

Le concepteur UX est capable de créer une interface aussi bien pour un site web, une application mobile, une tablette en design réactif comme terminal interactif ou tout autre appareil numérique

Après avoir examiné le comportement ou les habitudes des utilisateurs sur le site web de l’entreprise ou de la marque, il propose et développe des domaines d’amélioration pour répondre aux attentes spécifiques.

Le spécialiste UX doit posséder des connaissances techniques, maîtriser les outils numériques, ainsi que certains logiciels. Cependant, ce profil encore rare dans le paysage du design numérique occupe déjà une part importante des usages.

Un débutant peut réclamer un salaire brut annuel moyen de 30K € jusqu’à 50K € pour un cadre supérieur).

6. Marketing par e-mail Responsable

Au cœur de la relation client, le responsable marketing email a pour mission de développer plusieurs types d’actions qui permettront l’acquisition et la fidélité des clients ou prospects d’une entreprise.

Il assiste les représentants commerciaux dans l’élaboration de messages et la stratégie des moyens pour atteindre les objectifs cibles.

Ces messages promotionnels sont ensuite distribués par le biais de campagnes par e-mail, qu’il gère le formatage, l’envoi et l’analyse des résultats.

Ceux-ci vous permettent d’évaluer la pertinence et l’efficacité des messages envoyés via différents indicateurs clés : taux d’ouverture, taux de clics, taux de transformation, etc.

L’ Email Marketing Manager doit également effectuer une surveillance technologique quotidienne pour être au courant des derniers développements logiciels et/ou techniques.

La rémunération moyenne annuelle brute d’un Email Marketing Manager se situe actuellement entre 25 et 55 000€ en fonction de l’expérience et de l’entreprise.

7. Gestionnaire de projet web mobile

La mission du gestionnaire de projet web mobile est de créer et de développer des interfaces web (programmes, sites, applications…) pour différents types d’utilisation : web et mobile.

Ces applications doivent fournir une expérience utilisateur (UX) fluide et optimale et répondre à des besoins spécifiques, spécifiés dans une spécification habituellement fournie par l’entreprise ou l’agent client.

C’ est une profession qui s’adresse à tous les adeptes nouvelles technologies et qui sont déjà (ou non) dans le secteur informatique.

Le gestionnaire de projet web mobile doit bien sûr posséder de solides compétences techniques et scientifiques qui seront essentielles pour développer, par exemple, des algorithmes de haute performance.

Aujourd’hui, le gestionnaire de projet web mobile peut réclamer une rémunération moyenne annuelle brute d’environ 50 000€, ce qui rend ce type d’emploi particulièrement attrayant.

8. Le gestionnaire CRM

Comme son nom l’indique, le CRM (Customer Relationship Management) Manager est un client professionnel de la relation. Son objectif est d’améliorer le taux de satisfaction de la clientèle.

Sa mission est de mettre en œuvre une stratégie de relation client efficace qui puisse être accessible à toutes les équipes commerciales de l’entreprise.

Dans le cadre de cette implémentation, CRM Manager utilise un central : CRM (également connu sous le nom de « progiciel »), qui permettra la centralisation, l’analyse et le contrôle de différents types de données :

  • Données « client » (coordonnées, poste occupé, pouvoir d’achat, etc.)
  • Historique de la relation client
  • Le degré de maturité des perspectives (prospects/perspectives froides)

L’ analyse des besoins de CRM Manager aidera à enrichir et à faire évoluer l’outil pour augmenter les taux de fidélité et de conversion.

Rémunération brute annuelle moyenne : entre 30 et 80 000€ selon l’expérience et le projet.

9. Responsable éditorial Web

Le contenu est devenu l’un des piliers majeurs du numérique stratégie. C’est lui qui déterminera à la fois la pertinence, la cohérence et l’intérêt d’un site pour ses internautes. Il peut s’agir à la fois du texte, du visuel ou de la vidéo.

La mission du Responsable Editorial Web est de développer, structurer et animer le contenu d’un site Web.

La créativité et la rigueur font partie de ses compétences parce qu’il doit être capable d’offrir des contenus innovants tout en ayant une bonne logique organisationnelle.

Il est régulièrement tenu de travailler avec des équipes de développement web et des webdesigners pour s’assurer que le contenu qu’il propose s’intègre de manière cohérente tant sur le plan technique que rédactionnel.

La rémunération annuelle brute moyenne d’un Responsable Editorial Web varie entre 28 et 35 000€ pour un profil junior et entre 35 et 50 000€ pour un profil confirmé.

10. Le Data Scientist

Le Big Data a gagné en valeur de plus en plus au sein des entreprises et est maintenant considéré comme un élément stratégique intégral sur lequel les entreprises cherchent à capitaliser.

Pour ce faire, ils utiliser un Data Scientist dont la mission sera de collecter et d’analyser des données de masse afin de pouvoir les exploiter.

Car, pour que ces données soient utiles, il est toujours nécessaire de pouvoir leur donner un sens. À l’aide de données recueillies à partir de différentes sources, le Data Scientist développera des algorithmes qui amélioreront finalement la stratégie de marketing ou de vente de l’entreprise.

C’ est aujourd’hui l’un des profils les plus recherchés dans le secteur du marketing numérique dans de nombreux domaines, tous concernés par les questions de données.

Au-delà des compétences techniques, le Data Scientist doit être capable de comprendre les enjeux marketing, marchés/clients d’une entreprise afin de proposer des modèles qui répondront à ses défis.

La rémunération annuelle brute moyenne pour ce type de poste varie généralement entre 38 et 100 000€ selon l’expérience acquise.

11. Gestionnaire des relations publiques et de la sensibilisation numériques

La mission du gestionnaire de relations publiques et de sensibilisation numériques est de développer et de maintenir le « numérique » relations avec toutes les parties prenantes de l’entreprise : partenaires, concurrents, médias…

Elle doit veiller à ce que la proposition de valeur de l’entreprise soit et en même temps lisible et visible sur le Web. Il effectue donc un suivi quotidien pour analyser la réputation électronique de l’entreprise.

Il est en contact direct avec des journalistes influents, des médias et des blogueurs auprès desquels il s’efforce d’obtenir des publications (communiqués de presse, publications) ou des « backlinks » (liens externes) pour améliorer le référencement du site et obtenir un meilleur positionnement dans les moteurs de recherche.

Il est le Chef des Relations Presse 2.0 !

Le salaire annuel brut moyen d’un responsable de relations publiques et de sensibilisation numériques est d’environ 65K €.

12. Gestionnaire de médias payants

Intégré dans le Media Center de l’entreprise, le Paid Media Manager est en charge de la gestion de toutes les opérations liées à l’achat d’espace, à la publicité payante et aux liens sponsorisés.

Généralement avec 5 ans d’expérience, le Media Manager possède de solides compétences en marketing numérique, réseaux sociaux et SEM (Search Engine Management).

Il doit être capable de réaliser des stratégies médiatiques et des campagnes sur différentes plateformes : Google, Facebook, Instagram, Twitter… et les analyser pour produire un rapport détaillé qui permettra à l’entreprise d’évaluer l’efficacité de sa stratégie de webmarketing.

Rémunération brute annuelle moyenne : entre 28 et 40 000€ pour un profil « junior » et entre 50 et 65 000€ pour un profil senior plus expérimenté.

13. Responsable du commerce électronique

Il est le garant du ROI (retour sur investissement) de l’entreprise dans le cadre de la stratégie de webmarketing.

En charge de la stratégie e-commerce, il vise à identifier les leviers appropriés pour permettre aux différents sites web de l’entreprise d’atteindre de bons taux de conversion. Il peut s’agir de référencement, de liens sponsorisés, d’achat d’espace, de publicité…

Dans le cadre de la vente et des services après-vente, il doit assurer le bon déroulement des ventes en ligne, la disponibilité des produits et la sécurité des paiements.

Confortable avec les chiffres, il doit avoir un bon esprit de synthèse et d’analyse pour produire des rapports de performance basés sur les indicateurs qu’il a lui-même identifiés.

La rémunération moyenne annuelle brute pour ce type de poste varie généralement entre 40 et 80 000€ pour un profil « trame ».

14. Gestionnaire d’affiliation

Véritable fournisseur d’entreprise, le Responsable Affiliation peut travailler dans une agence (pour plusieurs clients) ou au sein d’un département web d’une entreprise.

Sa mission principale est d’identifier les partenaires (sites web) avec lesquels il va conclure des partenariats d’affiliation afin d’améliorer la qualité du trafic vers le site web de l’entreprise (ou vers les différents sites de ses clients).

Pour ce faire, elle doit réaliser une étude de marché afin de trouver des partenaires pertinents avec lesquels elle pourra formuler une proposition commerciale.

C’ est un profil particulièrement « RoiSiste » (axée sur les résultats), doté d’un bon sens de la négociation et des relations, indispensables à la conclusion de partenariats fructueux.

Rémunération annuelle moyenne brute : entre 30 et 42 000€ en début de carrière.

Un des perdus… 10 trouvés ?

Le marketing numérique conduit à l’explosion de certaines professions et à la disparition d’autres.

Des postes tels que Data Scientist, Mobile Web Project Manager, e-CRM et Mobile Strategy Manager (pour n’en nommer que quelques-uns) semblent se poursuivre dans les années à venir.

D’ autre part, les postes de formateurs en TIC, de gestionnaires affiliés ou de journalistes en ligne sont clairement menacés par une demande qui devient de moins en moins présente.

Quelles que soient les positions ou les compétences ciblées, il existe désormais une nette inégalité entre l’offre et la demande dans le secteur numérique. Nous nous dirigeons vers une ère de règne pour les diplômés et les demandeurs d’emploi ? L’avenir sera révélateur…

Articles similaires

Lire aussi x