Catégories

Conseils pour faire un master à l’étranger

Conseils pour faire un master à l’étranger

Les étudiants sont de plus en plus nombreux à s’expatrier pour suivre un master à l’étranger dans le but d’enrichir leur parcours universitaire. Cette expérience comporte plusieurs avantages, permet d’améliorer la maîtrise d’une langue et représente un atout important lors d’une première recherche d’emploi.

Envie de tenter l’aventure après votre licence ? Vous devrez entreprendre plusieurs démarches : choisir l’université, écrire une excellente lettre de motivation pour le master, compléter la procédure d’inscription et faire reconnaître vos diplômes, entre autres.

A découvrir également : Ecole de commerce : réussir l'oral d'admission

Si vous avez besoin d’un petit coup de main, suivez attentivement notre guide pratique pour savoir comment vous inscrire dans un programme de master à l’étranger.

Quel pays choisir pour suivre un master à l’étranger ?

Les destinations pour faire un master à l’étranger sont nombreuses et il est important de prendre une série de facteurs en compte avant de faire votre choix. En effet, il est conseillé de ne pas simplement vous limiter à vos affinités et préférences.

Lire également : Le cursus d'un mastère en cybersécurité

Langue du pays

Si l’un de vos objectifs est d’améliorer votre maîtrise de l’anglais, de l’espagnol ou de tout autre langue, renseignez-vous sur la langue de l’enseignement dans l’université qui vous intéresse. Les cours peuvent être dispensés dans la langue du pays, ou en anglais dans plusieurs d’entre elles.

Il est souvent demandé aux étudiants étrangers de passer un test pour évaluer leur niveau de langue avant d’accepter leur inscription. Il est donc essentiel de vous assurer que vous possédez le niveau nécessaire pour suivre les cours de votre programme et réussir votre master.

Coût du master

Le coût de l’inscription à un master dans une université étrangère peut être bien plus élevé qu’en France. Dans certains pays, les études supérieures constituent un réel investissement financier de la part des étudiants.

Les frais varient généralement selon la destination, l’université et la filière. Pensez donc à déterminer votre budget avant de faire votre choix.

Équivalences

Choisir un pays qui est susceptible de reconnaître votre diplôme de licence vous permettra d’augmenter vos chances d’être admis dans le programme et facilitera grandement la procédure d’inscription.

Préférences

Enfin, vos affinités ne doivent pas uniquement peser dans la balance, mais elles peuvent vous aider à guider votre décision.

Toutefois, pensez à vous baser sur des raisons et critères réfléchis, et non sur des idées préconçues. N’hésitez pas à discuter avec d’autres étudiants ou à visiter le pays avant de faire votre choix définitif.

Comment s’inscrire dans une université étrangère ?

Si vous souhaitez vous inscrire à un master à l’étranger, il est indispensable de vous y prendre à l’avance (au moins 9 mois) pour fournir un dossier complet et respecter les dates limites de l’inscription.

Voici une liste des documents qui sont généralement demandés aux étudiants internationaux :

  • Résultats obtenus lors de votre licence (ou autre cursus)
  • Diplômes précédents
  • Test de langue
  • Lettre de motivation
  • Lettre de recommandation
  • Paiement des frais de dossier

Dans la plupart des cas, vous aurez besoin de faire traduire les documents requis en anglais ou dans la langue de votre pays d’accueil. Si l’université vous demande une traduction officielle, vous devrez faire appel à un traducteur assermenté.

Les équivalences de diplômes

En Europe, un système a été mis en place pour favoriser l’harmonisation de l’enseignement supérieur. Les crédits ECTS permettent de valider les cours suivis et le système LMD garantit des cycles universitaires similaires à travers toutes les universités européennes.

Si vous avez pour projet de partir en dehors de l’Europe, vous aurez probablement besoin d’entamer les démarches pour faire reconnaître votre diplôme à l’étranger. Les équivalences peuvent être difficiles lorsque le système est très différent, comme aux États-Unis ou au Canada, par exemple.

Toutefois, hormis quelques destinations plus compliquées, votre diplôme de licence (ou similaire) sera généralement accepté pour accéder à une formation de master.

Frais d’inscription, bourses et aides financières

Il est important de noter que les études de master sont souvent plus chères que celles de premier cycle. Les frais de scolarité peuvent démarrer à quelques centaines d’euros et atteindre plusieurs milliers d’euros, en particulier dans les pays anglo-saxons (États-Unis, Canada, Royaume-Uni).

Si vous avez besoin d’une aide financière, sachez qu’il existe plusieurs bourses et aides régionales offertes aux étudiants français qui décident de partir à l’étranger. Plusieurs organismes ont également été mis en place pour financer la mobilité internationale.

Les universités étrangères peuvent aussi proposer des bourses aux étudiants internationaux, mais elles sont souvent accordées au mérite ou en raison de compétences dans un domaine particulier comme les sports.

Les démarches administratives à effectuer avant de partir à l’étranger

Au-delà des frais de scolarité, pensez à bien prendre en compte les démarches administratives à effectuer avant le départ. Les étudiants étrangers doivent obtenir un visa d’étudiant pour pouvoir étudier dans certains pays. Pour cela, ils doivent présenter une lettre d’admission ou une preuve qu’ils ont été acceptés dans l’université concernée et justifier de leurs moyens financiers.

Les démarches administratives peuvent être longues et fastidieuses. Il faut donc s’y prendre suffisamment tôt : environ 6 mois à l’avance pour constituer son dossier et avoir le temps de faire tous les examens médicaux nécessaires. Effectivement, certains pays exigent des tests médicaux spécifiques qui ne sont pas disponibles partout.

Pensez à bien vous renseigner sur les spécificités de votre destination. Renseignez-vous sur les différences pratiques telles que la monnaie utilisée ou encore le climat afin d’éviter toute surprise désagréable lors du déplacement vers votre nouveau lieu d’étude !

Les avantages et les inconvénients de faire un master à l’étranger

Faire un Master à l’étranger est une expérience unique qui peut offrir de nombreux avantages. Cela permet aux étudiants de découvrir une culture différente et d’apprendre à s’adapter à un environnement nouveau. Cela peut aussi aider les étudiants à élargir leur réseau professionnel et personnel en rencontrant des personnes de différentes nationalités.

Certains programmes proposent des cours dispensés par des professeurs renommés dans leur domaine, ainsi que des stages professionnels rémunérés auprès d’entreprises locales, ce qui offre aux étudiants la possibilité de mettre en pratique leurs compétences tout en acquérant une expérience internationale précieuse.

Il existe aussi quelques inconvénients liés au fait de faire un Master à l’étranger. Cela peut être coûteux, car les frais de scolarité peuvent être plus élevés pour les étudiants étrangers. Le coût de la vie peut aussi être supérieur dans certains pays, comparé au coût moyen estimé.

Il faut prendre en compte le facteur du décalage horaire qui peut affecter le sommeil et la concentration pendant les cours ou encore la distance avec ses proches pouvant engendrer un sentiment d’isolement chez certains élèves. L’utilisation quotidienne d’une langue étrangère compliquée pourrait poser problème pour certains apprenants non-initiés.

Of course, avant toute décision importante comme celle-ci, vous devez bien peser le pour et le contre afin que votre séjour universitaire soit couronné de succès !

Articles similaires

Lire aussi x