Catégories

Comment réussir sa reconversion professionnelle 

Comment réussir sa reconversion professionnelle 

S’il y a bien une évidence qui s’impose à tous depuis quelques années, c’est qu’il est plus que jamais opportun de pouvoir s’adapter à la mondialisation. Ceci passe bien évidemment par l’adaptation de nos compétences aux exigences de l’heure. L’alternative pour ce « switch » en particulier réside en la reconversion professionnelle.

Ce fait n’est pas une chose facile et peu de personnes s’y aventurent. La raison de cet état de choses est la crainte des uns et des autres de ne pas réussir cette entreprise. Ce qui est normal parce qu’il se trouve que c’est un processus délicat. Découvrez donc par le biais du présent article comment réussir sa reconversion professionnelle.

A découvrir également : Quel organisme pour préparer le CRPE ?

S’approprier ses motivations et faire le bilan

Avant de procéder à une quelconque reconversion, il est plus que nécessaire de vous questionner sur vos réelles motivations et de les étudier. L’idée ici est de savoir si votre projet de reconversion professionnelle est opportun et réaliste.

Pour ça, vous devez obligatoirement définir les raisons qui vous poussent à aller explorer d’autres horizons (non-convenance de votre métier actuel, ambiance générale ou relations tendues…). Si ce sont ces raisons qui vous motivent, il sera plus adéquat d’opter pour changement d’entreprise.

A découvrir également : Comment bien choisir sa formation ?

A contrario, si c’est plutôt le fond de votre emploi qui vous pose problème, alors l’alternative résiderait dans la reconversion professionnelle. Pour ce faire, vous devez procéder à un bilan de compétences. Il s’agira plus concrètement pour vous d’établir vos savoir-faire, aptitudes et motivation. Relevez donc vos forces et faiblesses afin d’établir un plan d’action.

Partir à la découverte de l’environnement du métier auquel vous aspirez

Ici, il sera essentiellement question de procéder à une prospection du milieu dans lequel vous voulez atterrir. Vous devez donc rassembler les informations sur le contexte socio-économique et professionnel du métier auquel vous aspirez.

Prenez à ce titre connaissance des secteurs d’activités et des entreprises disponibles et qui recrutent dans les milieux qui vous conviennent. Partez à la rencontre des professionnels de cet emploi pour établir le background nécessaire pour l’exercice de ce nouvel emploi. Vous pouvez également opter pour les sites pour en savoir davantage à ce sujet.

Se former

Une fois le futur milieu d’exercice cerné, vous devez sur la base de vos insuffisances et lacunes professionnelles pour votre emploi de choix prendre une formation qualifiante. Cela vous permettra en effet d’acquérir des compétences nouvelles qui vous serviront grandement dès que vous serez engagés pour le nouvel emploi.

Pour vous aider dans votre parcours de formation et découverte de votre éventuel nouveau métier, le site olecio.fr vous permet de découvrir un grand nombre de contenus de très bonne qualité.


Pour ça, mettez le Congé Individuel à la Formation (CIF) à profit. Il vous permet de vous faire former longuement dans un secteur de votre choix. Son utilisation ne sera enclenchée qu’à votre initiative à la condition que vous en formuliez la demande auprès de votre employeur. À défaut de ce dernier, faites usage de votre Compte Personnel de Formation (CPF).

S’organiser

Dès que vous en avez fini avec l’élaboration de votre projet de reconversion et que vous vous en êtes déjà donné les moyens, il ne vous restera qu’à le concrétiser en l’éclatant en plusieurs étapes et stratégies que vous adopterez. Attention à ne pas négliger les détails mêmes les plus insignifiants qui soient.

Cela passe par l’implication de vos proches. Veuillez également à la prévision des éventuelles difficultés qui pourraient survenir de façon à pouvoir les surmonter en son temps. S’il le faut, définissez un planning (étape par étape) de déroulement de votre processus de reconversion professionnel et mettez-y tous les moyens qu’il faut pour vous y tenir. Vous pourriez aller jusqu’à prendre un congé sabbatique.

Notez surtout que vous avez la possibilité de prendre un accompagnement tout au long de votre projet de reconversion. Cela vous permettra de le réussir encore plus brillamment.

Articles similaires

Lire aussi x