Catégories

Comment faire un bilan de compétences par soi-même ?

Comment faire un bilan de compétences par soi-même ?

Le bilan de compétences est un processus d’analyse destiné à évaluer les compétences personnelles et individuelles d’une personne. Ce bilan se fait lorsqu’on cherche à se reconvertir professionnellement, à se former, ou à se créer des conditions de travail plus favorables. Bien qu’il soit recommandé de réaliser ce bilan auprès d’un organisme agréé, plusieurs raisons peuvent pousser à le faire soi-même. Ce qui n’est pas toujours facile lorsqu’on ne sait pas s’y prendre. Comment faire un bilan de compétences par soi-même ? Eléments de réponse…

Pourquoi faire un bilan de compétence soi-même ?

L’idée de faire soi-même son bilan de compétence est une très bonne idée dans certains cas. Beaucoup font ce choix en raison d’un manque de financement. Aussi, cette option est légitime, lorsque vous n’avez pas assez de temps à consacrer à la réalisation de votre bilan de compétences. En effet, faire ce bilan auprès d’un organisme agréé nécessite plusieurs entretiens. Ainsi, si vous êtes un salarié, vous serez parfois amenés à vous absenter au travail. Ce que les employeurs n’acceptent pas toujours.

A lire en complément : Lettre de motivation : quelques codes à respecter pour un écrit de qualité

Faire un bilan de compétences soi-même : Comment y parvenir ?

Pour bien réaliser un bilan de compétences soi-même, il est d’une grande importance de suivre certaines étapes. Il s’agit en effet de déterminer tout d’abord toutes vos compétences. Après cela, vous pourrez ressortir, sur la base de vos compétences, le domaine idéal pour exceller professionnellement. Pour réussir cette opération vous aurez à :

Énumérer vos compétences obtenues grâce aux études

La première des choses à faire lorsqu’on cherche à réaliser un bilan de compétences soi-même est de lister toutes ses compétences liées aux études. Vous aurez au cours de cette étape à lister tous vos diplômes obtenus grâce à vos études. Mais, vous n’allez pas vous arrêter à cela. Quand bien même que l’objectif principal des études est d’acquérir des compétences techniques, c’est aussi grâce à celles-ci qu’on développe plusieurs autres compétences.

A lire également : Quelles sont les aides pour financer une formation?

En effet, vous devez analyser en profondeur toutes les activités auxquelles vous avez participé ou les rôles joués tout au long de votre scolarité. Cela vous permettra de déterminer bon nombre de vos compétences que vous ignorez. Vous avez été une fois responsable de classe, organisateur d’événement culturel ou sportif ? Vous ne devez rien laisser de côté dans votre analyse.

Énumérer vos compétences autres que votre fonction officielle en entreprise

Au cours de cette étape, vous aurez à lister toutes les autres activités que vous meniez en plus de vos charges officielles en entreprise. Vous êtes souvent sollicité pour assurer l’intérim de vos collègues absents ? C’est le moment de faire la liste de tous les postes pour lesquels vous êtes souvent sollicités. Cela vous permettra de ne pas mettre de côté toutes les compétences qu’on développe ou qu’on découvre en travaillant en entreprise.

Énumérer vos compétences relatives à vos passions et activités personnelles

Sachez que grâce aux passions ou des activités personnelles, il est possible d’acquérir bon nombre de compétences. Par exemple, si vous êtes un amateur de fitness, énumérer le temps que vous serez en mesure de consacrer pour aider les gens à réaliser des séances plus efficaces. Ainsi, par la passion du fitness, vous avez développé les aptitudes d’un coach sportif. C’est pour cela que vous devez aussi prendre en compte ces différents paramètres lorsque vous voulez réaliser un bilan de compétences soi-même.

Énumérer vos aptitudes naturelles

Cette étape vous permettra de répertorier toutes les compétences que vos proches vous ont aidées à développer ou à découvrir. Arrivez-vous avec facilité à résoudre certains problèmes qu’ont vos proches, bien que vous ne soyez pas un professionnel du domaine ? Il s’agit de vos aptitudes naturelles. Vous devez essayer de les énumérer tous.

Faire une lecture globale de vos compétences

Une fois que vous avez fini de lister toutes vos compétences, vous devez maintenant faire une lecture globale de celles-ci. Cela vous permettra de déterminer par vous-même le domaine d’activité qui vous irait le mieux. Toutefois, vous pourrez aussi faire recours à l’un des services gratuits en ligne qui aident à réaliser un bilan de compétences soi-même. Cela vous permettra d’optimiser le résultat final. Vous savez à présent à quoi vous en tenir pour faire un bilan de compétences soi-même. A vous de jouer !

Les étapes à suivre pour réaliser un bilan de compétences par soi-même

Pour réaliser un bilan de compétences par soi-même, vous devez suivre une méthodologie rigoureuse. Voici les étapes clés à suivre pour mener à bien cette démarche :

La réflexion préliminaire : Avant de commencer le processus d’auto-évaluation, prenez le temps de réfléchir sur votre parcours professionnel et personnel. Identifiez vos motivations, vos valeurs, vos intérêts et vos aspirations afin d’avoir une vision claire de ce que vous recherchez.

L’identification des compétences : Une fois la réflexion préliminaire terminée, passez à l’étape suivante qui consiste à identifier toutes les compétences que vous avez acquises au fil du temps. Cela peut inclure des compétences techniques spécifiques liées à votre domaine d’expertise ainsi que des compétences transversales telles que la gestion du temps, la communication ou le leadership.

L’évaluation des compétences : Après avoir identifié vos compétences, évaluez-les en fonction de leur niveau de maîtrise et de leur pertinence par rapport à votre projet professionnel ou personnel. Classez-les en fonction de leurs caractéristiques (compétence technique, relationnelle …) et déterminez celles qui sont les plus importantes pour atteindre vos objectifs.

L’analyse des écarts : Comparez ensuite les compétences requises dans votre projet avec celles que vous possédez déjà afin d’identifier les écarts éventuels. Il peut s’agir soit d’une différence quantitative (manque d’expérience dans un certain domaine), soit d’une différence qualitative (niveau de compétence insuffisant). Cette étape vous permettra de définir les actions à entreprendre pour combler ces écarts.

L’établissement d’un plan d’action : Une fois que vous avez identifié les écarts, élaborez un plan d’action précis et réalisable. Fixez-vous des objectifs clairs et déterminez les moyens nécessaires pour atteindre ces objectifs : formations, stages, projets concrets … Assurez-vous aussi de fixer des échéances réalistiques afin de suivre votre progression.

La mise en œuvre du plan d’action : Mettez maintenant en pratique votre plan d’action en suivant rigoureusement les étapes prévues. Soyez persévérant et faites preuve de discipline dans la réalisation des tâches prévues. N’hésitez pas à solliciter l’aide ou le soutien nécessaire pour faciliter votre parcours.

Les outils et ressources utiles pour mener son propre bilan de compétences

Dans votre démarche de réaliser votre propre bilan de compétences, pensez à bien choisir les outils et ressources pertinents. Voici une sélection qui pourra vous être utile :

• Les tests psychométriques : Ces tests sont spécialement conçus pour évaluer vos aptitudes cognitives telles que la mémoire, l’attention ou le raisonnement logique. Ils peuvent aussi permettre d’évaluer votre personnalité en identifiant vos traits dominants. Ces informations précieuses vous aideront à mieux comprendre vos préférences pour orienter votre parcours professionnel.

• Les questionnaires d’intérêts professionnels : Ces questionnaires vous permettent d’explorer les domaines thématiques qui suscitent un réel intérêt chez vous. Ils évaluent vos motivations profondes en mettant en lumière les activités professionnelles qui correspondent à vos aspirations personnelles. Cela peut grandement contribuer à faire des choix plus cohérents lors de votre réflexion sur votre avenir professionnel.

• Les entretiens exploratoires : Parlez avec des professionnels expérimentés dans divers secteurs d’activités qui attirent votre attention. Avoir leurs points de vue et conseils peut être très bénéfique pour affiner vos perspectives professionnelles. Ils peuvent vous donner des idées intéressantes ou vous faire découvrir des opportunités que vous n’aviez pas envisagées auparavant.

• La recherche documentaire : Consultez une variété de livres, revues spécialisées et ressources en ligne portant sur votre domaine d’intérêt. De cette façon, vous pouvez acquérir de nouvelles connaissances et approfondir votre compréhension des tendances actuelles et des évolutions dans votre secteur.

• L’auto-réflexion : Prenez le temps d’examiner vos propres expériences professionnelles passées afin d’identifier ce qui vous a vraiment passionné et apporté un sentiment de satisfaction. Au cours de cette auto-réflexion, gardez une trace écrite de vos accomplissements les plus significatifs ainsi que des compétences que vous avez développées tout au long de votre carrière. Cela vous aidera à mettre en avant vos forces et à identifier les domaines où vous excellez réellement.

En combinant ces différents outils et ressources, vous serez en mesure de mener votre propre bilan de compétences avec rigueur. Pensez à bien garder à l’esprit qu’un accompagnement professionnel par un conseiller en évolution professionnelle peut aussi être bénéfique pour obtenir une vision plus globale et objective de votre parcours professionnel.

Articles similaires

Lire aussi x