Catégories

Tout sur le métier de Conseiller en Insertion Professionnelle

La vie en société et les différentes interactions humaines ont donné naissance à de nombreux métiers et activités génératrices de revenus. Parmi les métiers qui ont vu le jour ces dernières années se trouve le Conseil en Insertion Professionnelle. Ce métier qui se positionne en tant que facilitateur dans la recherche d’emploi attire de plus en plus de monde. Vous en avez aussi entendu parler et vous vous demandez ce en quoi il consiste réellement ? Découvrez à travers cette rubrique tout ce qu’il y a à savoir sur le métier de Conseiller en Insertion Professionnelle.

En quoi consiste le métier de CIP ?

Le métier de Conseiller en Insertion Professionnelle (CIP) consiste à suivre et accompagner les adultes comme les plus jeunes avec parfois des problèmes de reconversion professionnelle. Ainsi, le CIP informe et accompagne les personnes à opter pour des décisions rationnelles. Pour ce faire, il organise des ateliers sur les thématiques en lien avec la recherche d’emploi.

A voir aussi : Kahoot : quiz, discussion, sondage, et méli-mélo

Le CIP peut aussi organiser des entretiens individuels afin de prendre connaissance de la situation de l’individu et de son projet professionnel. À l’issue de l’entretien, il travaille en étroite collaboration avec le demandeur, une étude professionnelle sur mesure et adaptée.

Le conseiller peut exercer son métier dans le secteur public, notamment à Pôle Emploi et dans les structures qui assurent des missions de service public. Il peut également être embauché dans le secteur de l’économie sociale et solidaire ou même dans le secteur privé. La rémunération moyenne d’un Conseiller en Insertion Professionnelle est estimée à 1969 euros selon Indeed.

Lire également : Comment profiter du CPF pour se former à distance ?

Quelle formation suivre pour devenir CIP ?

Il est utopique de croire qu’il existe une formation sur mesure pour devenir Conseiller en Insertion Professionnelle. Vous pouvez suivre une formation conseiller en insertion professionnelle ou passer par l’université à travers une licence en sociologie ou en psychologie. Cependant, un BTS ou un DUT en sciences humaines, économiques et sociales est déjà suffisant pour accéder à ce métier.

Certains diplômes de conseiller ou de chargé d’insertion permettent également d’accéder au métier de CIP. Il s’agit du Titre Professionnel (TP) Conseiller en Insertion Professionnelle, du TP chargé d’accompagnement social et professionnel ou d’une Licence professionnelle en Gestion des ressources humaines. Il est aussi possible de s’inscrire auprès d’une structure de formation afin de suivre une formation certifiée et spécialisée.

Quelles sont les attitudes indispensables pour devenir CIP ?

Le conseil en insertion professionnelle est l’un des métiers où la capacité humaine est grandement sollicitée. Il est alors capital pour une personne qui aspire à cette profession de disposer de certaines qualités que sont :

  • L’empathie : C’est la capacité à s’identifier à une autre personne, à ressentir et partager les émotions de celle-ci. Il s’agit d’une qualité nécessaire dans un métier qui implique autant la dimension humaine. En effet, le CIP doit être capable de comprendre le point de vue de son interlocuteur et capable de comprendre ce que ressent celui-ci.
  • L’adaptabilité : Le Conseiller sur le marché Professionnelle est appelé à recevoir tout type de personne. Ainsi, il doit faire preuve d’adaptabilité en ce qui concerne le ton de communication à employer et la façon de se comporter.
  • L’esprit d’écoute attentive : L’instinct de l’écoute est une qualité vitale pour tout meilleur conseiller. Le Conseiller en Insertion Professionnelle doit déployer sa qualité d’écoute, être attentif et doit bannir toute forme de préjugés. Il doit pleinement se concentrer sur son interlocuteur afin de participer activement à l’échange.

Articles similaires

Lire aussi x