Catégories

Le handicap est-il un frein à l’emploi ?

Le handicap est-il un frein à l’emploi ?

Aujourd’hui, les entreprises de plus de 20 salariés sont obligées d’embaucher des personnes handicapées jusqu’à 6%, calculées sur la base de leur salaire. Cette loi, adoptée en 2005, encourage donc les entreprises à ouvrir leurs portes aux travailleurs handicapés. Malheureusement, ces derniers sont parfois pointés avec le doigt, à cause de préjugés qui ont la peau dure. Il convient de noter que le handicap est la deuxième cause de discrimination dans l’embauche. Bien que le handicap ne rime pas avec un obstacle à l’emploi, certaines personnes handicapées se heurtent à plusieurs obstacles avant d’avoir accès à un emploi. Alors listons les préjugés les plus courants et vous montrons qu’ils ne sont pas du tout fondés ! Attention préjugés, nous sommes arrivés !

A voir aussi : Comment réussir en télétravail ?

Employer un travailleur handicapé est moins que la performance et plus d’absentéisme

1er préjugé qui a la peau dure parmi les recruteurs ! Certaines entreprises argain qu’un travailleur handicapé prend souvent plus de temps pour accomplir une tâche et sera donc moins compétitif. Grosse erreur. Tout d’abord, il est nécessaire de savoir que 80% des handicaps sont invisibles. Une personne handicapée dans la jambe, qui le pousse à boiter, peut répondre pleinement au téléphone. Même constatation pour une personne ayant une déficience visuelle qui souhaite se joindre à une entreprise de télécommunications. Il convient de noter que des méthodes de sensibilisation sont mises en place au sein des entreprises pour accueillir les futurs travailleurs handicapés. Enseignés par l’Association pour la gestion du Fonds pour l’intégration des personnes handicapées (Agefiph), ces cours permettent par exemple de discuter des changements qui peuvent rendre la vie quotidienne des personnes en situation de handicap plus facile.

L’ embauche d’une personne handicapée entraîne des complications et des coûts

Un autre préjugé, qui, lui aussi, est complètement faux. En effet, une personne handicapée peut avoir de meilleures compétences et connaissance qu’une personne valide. Handicap ne rime pas avec incompétence. Comme nous l’avons dit, 80 % des handicaps ne sont pas visibles. Une personne fragile sur le dos sera en mesure d’accomplir 100% ses fonctions pour un poste de secrétaire médical. De plus, si vous recrutez une personne en fauteuil roulant ou malvoyant et que vous devez adapter ses conditions de travail, Agefiph vous offre une couverture des coûts. Le travailleur handicapé pourra alors s’épanouir comme n’importe quel employé.

A lire en complément : Comment caractériser l'insuffisance professionnelle ?

****** 180% des handicaps ne sont pas visibles Une personne handicapée peut donner une mauvaise image aux clients

Malheureusement, même de nos jours, certains recruteurs et chefs d’entreprise croient à tort que l’embauche d’une personne handicapée peut nuire à leur image. Cela a priori est souvent motivé par le manque de conscience du handicap et la peur de la différence. Encourager l’emploi des travailleurs handicapés est une noble cause et doit surtout devenir monnaie courante. En effet, beaucoup de gens avec les personnes handicapées peuvent désormais suivre un programme scolaire traditionnel, par exemple par le biais de contrats de professionnalisation ou d’apprentissage. Ces derniers leur permettent d’acquérir de nombreuses compétences et connaissances à utiliser dans une entreprise. En outre, grâce à ce type de formation, vous pouvez être sûr que le candidat a déjà une petite expérience professionnelle. Alors quoi de mieux qu’un futur employé avec un diplôme et l’expérience ?

Recruter une personne handicapée est compliqué !

Cela a priori est maintenant beaucoup moins vrai qu’auparavant. Grâce à de nombreuses organisations comme Agefiph ou Employment Pôle, les personnes handicapées ne s’attendent qu’à une seule chose : leur donner la possibilité d’avoir un emploi. Certaines plateformes sur internet connectent les candidats aux entreprises pour leur permettre d’avoir un accès plus facile aux entreprises qui recrutent. Selon vos besoins, l’organisation vous offrira des profils de candidats qui peuvent vous séduire et ne pas vous abandonner au stade du recrutement. En effet, il vous permet un support personnalisé, ce qui facilite l’intégration du nouvel employé.

Notre activité ne peut pas être réalisée par des personnes handicapées

****** 287 % des employés disent que travailler avec un collègue handicapé est gratifiant Encore une fois, ce préjudice n’est pas fondé. En effet, une personne atteinte de diabète, de problèmes cardiaques ou de maladie peut avoir le statut de travailleur handicapé. Un grand nombre de handicaps rendent encore la plupart des métiers accessibles. Il suffit d’accompagner et de former le travailleur handicapé afin qu’il puisse s’épanouir au mieux dans son milieu de travail. Mettre votre employé en confiance, ne pas le décourager, le soutenir, sont les clés d’une collaboration magnifique. Et si le chef d’entreprise rencontre alors un problème avec la personne handicapée, il peut toujours se référer à l’Agefiph qui écoute les entreprises.

Je crains la réaction des autres employés

Selon une étude publiée dans Hand-mag, 87% des employés disent travailler avec un collègue handicapé est gratifiant. Avant de recruter une personne handicapée, vous devez en informer vos employés, leur expliquer le travail et les missions que leur futur collègue devra accomplir. La communication et l’échange sont la clé d’une bonne intégration. Par exemple, si vous recrutez quelqu’un en fauteuil roulant, vous pouvez expliquer à vos employés qu’il y aura une période d’adaptation et qu’il serait intéressant pour tout le monde d’aider le futur employé handicapé s’il en ressent le besoin. Surtout, vous devriez encourager votre paie à venir vous voir si elle rencontre un problème ou si elle a des questions. N’hésitez pas à rassurer tout le monde pour que l’intégration et la vie quotidienne de la personne handicapée se fassent au mieux !

Vous il aura compris, même de nos jours, certains stéréotypes peuvent être une barrière à embaucher des personnes handicapées. Mais chaque idée reçue trouve son contre-exemple. L’embauche d’un travailleur handicapé est une opportunité à la fois pour l’employé et pour l’entreprise. Les jeunes handicapés sont maintenant aussi bien formés que les étudiants lambda et offrent autant de compétences. De nombreuses solutions sont actuellement apportées aux entreprises afin d’encourager l’embauche de salariés handicapés et de pouvoir les intégrer au mieux. Alors, n’hésitez plus !

Articles similaires

Lire aussi x