Catégories

Et si vous deveniez chauffeur VTC ?

Et si vous deveniez chauffeur VTC ?

De nombreux Français se retrouvent en situation de reconversion professionnelle. Si tel est le cas, cet article pourrait vous intéresser : nous allons vous présenter le métier de chauffeur VTC. Popularisé par les diverses applications mobiles qui proposent un tel service, réaliser une formation de chauffeur VTC présente tout son sens aujourd’hui. Explications.

Le métier de chauffeur VTC

Peut-être ne connaissez-vous pas le métier de chauffeur VTC : il s’agit ni plus ni moins qu’être chauffeur particulier pour une ou plusieurs personnes (un véritable emploi donc !). Ces dernières font appel à vos services (via une appli mobile ou même en vous appelant directement) et vous n’avez qu’à les conduire au lieu demandé. Pour exercer le métier de chauffeur VTC, il faut, bien évidemment, le permis de conduire depuis 3 ans, un casier judiciaire vierge, mais aussi aimer conduire et se repérer facilement sur la route. Enfin, une formation pourrait vous être fort utile.

A voir aussi : Comment vous former pour travailler dans la petite enfance ?

L’intérêt de passer une formation de chauffeur VTC

Afin de devenir chauffeur VTC, il est obligatoire d’obtenir une attestation. Cette dernière est acquise grâce à un examen (qui comporte un volet théorique et un autre pratique), qui est alors nécessaire d’obtenir. C’est sur ce point précis que la formation de chauffeur VTC entre en jeu : elle vous prépare pour les deux parties, et vous aide à faire face à toutes les situations possibles le jour de l’examen. Quoi qu’il en soit, si vous vous inscrivez à une formation de chauffeur VTC, vous aurez toutes les chances de votre côté d’avoir votre attestation et de vous lancer dans l’aventure !

Les avantages et les inconvénients de devenir chauffeur VTC

Avant de vous lancer dans une carrière de chauffeur VTC, pensez à bien peser les avantages et les inconvénients :

A lire en complément : Comment bien choisir sa formation ?

  • La liberté : en tant que chauffeur VTC indépendant, vous êtes votre propre patron. Vous pouvez choisir vos horaires et vos clients.
  • La flexibilité : si vous avez des contraintes familiales ou personnelles, travailler comme chauffeur VTC peut être avantageux. Effectivement, vous pouvez ajuster votre emploi du temps selon vos besoins.
  • L’interaction sociale : en étant au contact des gens tous les jours, cela peut être gratifiant pour certains. Vous pouvez rencontrer des personnes intéressantes venant d’un peu partout.
  • Bon salaire potentiel : Le métier n’est pas facile mais la rémunération est plutôt attractive. Les revenus varient selon le nombre d’heures travaillées et le tarif pratiqué par course, mais certains peuvent gagner jusqu’à 3000€ par mois !
  • L’horaire variable : Ce qui peut être un point positif pour certains devient aussi un problème majeur pour d’autres, car ils ont besoin d’une structure plus rigide dans leur travail quotidien.

    ‘Il faut savoir s’adapter aux flux constants qu’il y a sur Paris lorsque l’on conduit un véhicule. C’est très prenant nerveusement.’, nous confie Laurent Morelly, dirigeant de myDriverParis.com.

  • Le stress : être au volant plusieurs heures par jour peut être fatigant et stressant, surtout dans les grandes villes.
  • Les frais : les coûts liés à l’exercice de la profession sont nombreux : entretien du véhicule, assurance, carburant, etc. Il faut avoir une bonne gestion financière afin d’être rentable.
  • Toutefois, si vous êtes prêt à travailler dur et que vous avez un bon sens du relationnel avec vos passagers, le travail de chauffeur VTC peut s’avérer très gratifiant. C’est une profession qui permet d’allier liberté et interaction sociale tout en gagnant sa vie confortablement !

    Comment trouver des clients et booster son chiffre d’affaires en tant que chauffeur VTC

    Une fois que vous avez suivi une formation de chauffeur VTC, il faut préciser toutefois que les plateformes prélèvent une commission sur chacune des courses effectuées. Selon la plateforme choisie, cette commission variera entre 20% et 25%.

    Le meilleur moyen de trouver des clients pour un chauffeur VTC reste sans aucun doute le bouche-à-oreille. Si vos passagers sont satisfaits du service fourni, ils en parleront sûrement autour d’eux et recommanderont vos services à leurs connaissances en quête d’un chauffeur privé. ‘Je ne fais pas beaucoup de publicité mais grâce au bouche-à-oreille, je suis très sollicité’, explique Simon Dupond, chauffeur VTC indépendant à Paris.

    N’hésitez donc pas à distribuer des cartes professionnelles avec vos coordonnées lors de chaque course effectuée afin que les passagers puissent vous contacter directement par la suite.

    Avec ces différentes astuces, vous avez toutes les clés en main pour réussir dans ce secteur exigeant !

    Articles similaires

    Lire aussi x